Poster
Patrimoine

Maïs au cœur des territoires

La diversité des maïs (grain, fourrage, doux et semence) ainsi que celle de ses débouchés en font une culture présente dans de nombreux territoires à travers différents systèmes de production : polyculture élevage, élevage bovin, grandes cultures, cultures spécialisées (doux, popcorn, semence).
La culture du maïs n’est pas associable à un modèle agricole unique mais, au contraire, à toute une diversité en fonction des territoires et des débouchés.

Maintien de l’activité économique de nos territoires ruraux

Ancrée au sein des territoires, la culture du maïs participe au maintien du tissu local : il permet aux acteurs de la filière de procurer de l’emploi dans les zones de production (usines, commerces de proximité…).

A chaque territoire, sa spécificité maïs

Dans l’Ouest : le maïs est indispensable à l’économie de la filière lait. Il assure la performance et la rentabilité des troupeaux laitiers.
Dans l’Est : les industries semoulières et amidonnières d’Alsace reposent sur une maïsiculture performante.
Dans le Sud-Ouest : le maïs a permis le développement de filières agroalimentaires de renom telles que le foie gras, les volailles label rouge ou encore le jambon de Bayonne.

Le saviez-vous ?

Filière maïs = 300 000 emplois directs et induits en France

En régions, le maïs est destiné à :

  • Dans le Sud-Ouest : alimentation animale pour des  produits de qualité et labels
  • En Alsace : alimentation humaine via la semoulerie et l’amidonnerie
  • Dans l’Ouest : il sert  à l’alimentation animale, consommé en ensilage par les vaches laitières, ou en grain par les volailles ou les porcs.