Suivez-nous sur @MaisDurable       Partagez

Le maïs s’adapte à toutes les situations

Au cours des 60 dernières années, le progrès génétique a permis à la culture du maïs de connaître de formidables avancées pour s’adapter à son environnement et le respecter tout en étant plus économe.

Le maïs s’adapte à son environnement
Grâce à la sélection, le maïs s’est adapté à différents climats avec le développement de variétés plus rustiques.  Elles résistent mieux au froid, à la sécheresse et ont de meilleurs rendements plus réguliers d’une année sur l’autre. Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, le maïs se cultive partout et même jusqu’à 1000 m d’altitude !

Les producteurs de maïs, acteurs des progrès
Les producteurs de maïs font bon usage des progrès dans la filière, et rapidement : ils adaptent leur stratégie de semis à l’évolution climatique, choisissent la variété en fonction du climat, de la nature des terres cultivées et de leur potentiel…
Par exemple, le semis précoce du maïs. Il permet d’avancer la floraison à une période où il ne fait pas encore trop sec, voire d’éviter un apport d’eau par irrigation.

> Zoom sur
< Précédent Suivant >
> Le Saviez-vous ?
2/3 des surfaces de maïs ne reçoivent aucun insecticide en cours de culture
On compte 1,5 passage de pulvérisateurs pour une culture de maïs contre 2 à 6 (voire plus) dans les autres grandes cultures
22 000 hectares de maïs sont cultivés en bio en France : le maïs est particulièrement adapté à la culture biologique