Suivez-nous sur @MaisDurable       Partagez

Le maïs, ressource alimentaire des élevages

Le maïs a de très nombreux usages, mais il demeure que sa première utilisation demeure l’alimentation animale. En effet, sur les 3 millions d’hectares de maïs produits en France, la moitié est cultivée par des éleveurs bovins pour l’alimentation de leurs troupeaux. L’autre moitié des hectares cultivés concerne le maïs récolté en grain dont plus du tiers est destiné aux fabricants d’alimentation du bétail. Si la plus grande part du maïs grain français est exportée (44 %), c’est majoritairement pour l’alimentation des élevages européens.

Le maïs grain, allié des fabricants d'alimentation du bétail

Le maïs grain est très apprécié en alimentation animale. C'est la céréale la plus riche en énergie grâce à sa teneur élevée en amidon et en matière grasse et les animaux en raffolent. C'est ainsi que 100 kg de maïs permettent de produire 60 kg de porc, 83 douzaine d'oeufs, 80 kg de dinde, 45 kg de pintade ou encore 30 kg de canard gras dont 2.5 kg de foie gras. Le maïs est également précieux par sa couleur. Les pigments naturels du grain, les xanthophylles, sont particulièrement recherchés pour l'élevage des poulets sous label (Label Rouge) et des poules pondeuses. Il constitue l'élément de référence pour de nombreux labels de qualité : volailles des Landes ou de Bresse, jambon de Bayonne, foie gras...
L'autre atout du maïs grain, c'est d'être abondant partout en France. Les quelques 300 usines d'alimentation, toutes proches des champs de maïs, peuvent facilement être approvisionnées. C'est ainsi que près de 4 millions de tonnes de maïs grain sont utilisées par les industriels chaque année. Mais au-delà du grain, ces usines utilisent d'autres coproduits issus du maïs. En effet, les industries utilisatrices de maïs telles que l'amidonnerie, la semoulerie et même l'éthanolerie, génèrent de précieux coproduits naturels, souvent riches en protéines, qui entrent dans la formulation de divers aliments.

Le maïs grain produit à la ferme se développe

Certains éleveurs, faisant le choix de l'autonomie alimentaire, produisent leur propre maïs pour nourrir leurs animaux. Le maïs grain conservé sur l'exploitation sous forme humide s'est ainsi développé pour l'alimentation des porcs, des ruminants, des canards et des agneaux.

Le maïs fourrage : l'alimentation des troupeaux laitiers

Le maïs est devenu une ressource indispensable pour nourrir les bovins. Les éleveurs cultivent du maïs puis récoltent la plante entière qui est ensuite broyée et stockée sous forme d'ensilage. Ce maïs fourrage sert à alimenter les animaux pendant l'hiver quand il n'y a pas d'herbe, ou à tout autre moment de l'année pour équilibrer leur ration. Le maïs fourrage apporte beaucoup d'énergie aux animaux pour produire, en toute saison, un lait d'excellente qualité à l'origine de toute une diversité de produits : beurre, yaourts, innombrables fromages et autres desserts lactés. Avec la production maïs, l'éleveur maîtrise lui-même l'alimentation de son troupeau. Celle-ci lui assure l'obtention d'un fourrage d'excellente qualité qui sera disponible toute l'année : c'est une vraie sécurité alimentaire pour son élevage. Assuré de pouvoir subvenir à la bonne alimentation de ses animaux, l'éleveur peut garantir une production laitière de quantité et qualité régulières tout au long de l'année et répondre ainsi aux besoins des laiteries. Les éleveurs sont très exigeants sur le choix de leur maïs fourrage. Les variétés doivent être parfaitement adaptées à la zone de production pour assurer un rendement garanti tout en étant d'excellente qualité nutritionnelle. C'est pourquoi le maïs fourrage destiné à l'alimentation des vaches laitières fait l'objet de constantes améliorations, pour que sa qualité soit parfaitement adaptée aux besoins des animaux. Il doit être à la fois bon, digeste et énergétique. 



< Précédent Suivant >
> Le Saviez-vous ?
100 kg de maïs grain : 1000 oeufs - 80 kg de poulet, 60 kg de porc, 30 kg de canard gras
Maïs est à l'origine de labels : volailles de Landes ou de Bresse, jambon de Bayonne
Alimentation animale : 35 % de la production de maïs
Maïs fourrage : sécurité alimentaire des bovins toute l'année